Menu
Honorat de Racan

Académie Française

Visites depuis le 01/09/2008

   visiteurs

   visiteur en ligne

Les édifices religieux - Collégiale de Bueil
Collégiale de Bueil en Touraine

L' existence d' une première église est attestée dès le 12ème siècle par une charte nous apprenant qu' en 1108, Hugues de Vaux, seigneur de Bueil, donne l' église à l' abbaye Saint Julien de Tours qui y établit un prieuré sous le vocable de saint Pierre. De cette église primitive subsiste encore sur le mur Nord extérieur 2 petites baies en arc en plein cintre. En 1394, les 4 frères de la famille de Bueil, désirant fixer le lieu de leur sépulture à Bueil et en confier la garde à des religieux, fondent un chapitre de chanoines réguliers et ordonnent la construction de la collégiale, qu' ils dédient à saint Michel et aux saints Innocents. Celle-ci se situe dans le prolongement du choeur puisque selon l' acte de 1394, la clôture du choeur de l' église paroissiale est abattu afin d' y édifier un grand autel et un nouveau chour "avec murs et vitres convenables, l' église demeurera paroissiale en la partie ancienne, à savoir la nef." Les seigneurs de Bueil assumèrent les frais de construction de la collégiale, cela dut s' effectuer sans problème car on note une grande unité dans l' aspect architectural de cet édifice. L' autre partie de l' église, soit qu' elle tomba en ruines soit qu' elle fut jugée trop petite pour accueillir les pèlerins, attirés par les reliques rapportées par les seigneurs de Bueil, fut reconstruite à la fin du 15e siècle, et financée par la paroisse. Cette nouvelle nef fut agrandie sur le mur Sud par un bas-côté couvert de voûtes. Les travaux commencés en 1480 s' achevèrent en 1512 comme l' indique l' inscription de consécration placée sur le mur de l' église. De 1540 à 1552 est édifiée la haute tour carrée du clocher. Aucune modification sur le plan architectural n' est apportée dans les siècles suivants, mais la Révolution et le départ forcé des chanoines va entraîner une dégradation de l' édifice, car en 1808, date de l' enquête épiscopale, l' église collégiale est citée "dans un état de décadence (sic) effrayante , les murs sont lézardées, les couvertures sont à réparer". Des travaux de restauration urgente sont donc effectuées au 19e siècle, ainsi que la mise en place d' un nouveau mobilier religieux dans la collégiale.

La Collégiale est en cours de restauration. Fin des travaux prévus fin 2008.

Date de création : 30/09/2008 @ 10:50
Dernière modification : 30/09/2008 @ 11:03
Catégorie : Les édifices religieux


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article


Haut